Argumentaires

Accueil » Europe » La Bible et les mères porteuses

La Bible et les mères porteuses

Cet article intéressant (Utilisation erronée de la Bible en ce qui concerne la GPA) montre comment des documents officiels européens (mais pas que…) ont vite fait de faire des raccourcis pour énoncer des contre-vérités.

Le rapport préliminaire de 2012 (en matière de filiation et de maternité de substitution) de la Conférence de la Haye écrit que « Le concept de maternité de substitution n’est pas nouveau ; les conventions de procréation pour autrui remontent même à l’époque de la Bible […] », et « Rachel, qui est stérile, donne sa servante à Jacob comme concubine afin qu’elle engendre un enfant qui sera considéré socialement comme l’enfant de Rachel et de Jacob ».

Il y aurait donc des mères porteuses dans la Bible. L’acculturation ambiante fait que cet énoncé est pris comme une vérité incontournable par la plupart, alors qu’il n’en est rien.

Les femmes de la Bible qui ont donné un enfant à l’homme dont la femme était stérile restent chaque fois nommées comme mères des enfants qu’elles ont portés, ne sont jamais séparées de leurs enfants et dans la généalogie des enfants le lien de filiation avec leur mère-servante n’est jamais supprimé.

Lire l’article.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :