Argumentaires

Accueil » Climat » Le jour du dépassement de la Terre

Le jour du dépassement de la Terre

En ce 8 août 2016, les Terriens ont consommé les réserves que la planète devait leur fournir pour toute l’année.
Le jour du dépassement, c’est le jour à partir duquel nous consommons plus que ce que la Terre peut nous offrir et ce, sans lui laisser le temps de se régénérer. La date est calculée en divisant la biocapacité de la Terre (la quantité de ressources naturelles qu’elle produit en un an) par  l’empreinte écologique de la population mondiale (la consommation naturelle mondiale en un an).

Par exemple, la surpêche empêche les espèces chassées de se reproduire en nombre suffisant pour faire face aux captures de l’année suivante. Résultat, d’année en année, l’homme pêche plus loin, plus profond, dévastant encore un peu plus les ressources halieutiques. Autre exemple : le gaspillage de l’eau conduit à épuiser les ressources en eau.

Actuellement la population globale du monde consomme 1,6 fois les ressources naturelles que la planète peut renouveler. Si toute la population mondiale vivait comme les français il faudrait 3 planètes. Pour couvrir les besoins actuels des citoyens français nous avons besoin de 1,7 fois la France.

La date du jour de dépassement de la Terre avance d’année en année. De fin décembre en 1970 elle est passée à début novembre en 1980, début octobre en 2000, début septembre en 2006. Depuis quelques années elle tend à progresser moins vite.

Pour tenir les objectifs fixés par l’Accord de Paris adopté en décembre 2015 par 195 pays, notre empreinte carbone doit progressivement décroître. Tous les efforts comptent : limiter la consommation de viande, choisir des poissons issus de la pêche durable, préférer les transports doux (marche à pied, vélo) ou, si ce n’est pas possibles, ceux collectifs, être attentif aux fuites d’eau, aux lampes qui restent allumées sans raison, aux appareils en veille, réduire la consommation de papier…

Les efforts sont payants. Pendant 4 jours, du 7 au 11 mai 2016, le Portugal a réussi à s’alimenter entièrement avec de l’électricité renouvelable (solaire photovoltaïque, éolien, hydro-électricité). Encore plus fort le Costa Rica a produit 97% de son électricité grâce à des énergies renouvelables au premier trimestre 2016.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :