Argumentaires

Accueil » Revue de presse » Gender et sexe pour le royal bébé anglais à naître

Gender et sexe pour le royal bébé anglais à naître

Les débatteurs du genre s’accordent à distinguer l’identité sexuelle, faisant référence au sexe biologique, et l’identité de genre (gender en anglais) qui désigne l’aspect social de la différence sexuelle. La notion est plus complexe et sur la suite les avis divergent fortement. Ce n’est pas l’objet de ce billet qui s’interroge sur la pertinence de l’introduction du mot « genre » dans le vocabulaire national.

Terminologie

La Commission de Terminologie de la langue française a formulé une Recommandation sur les équivalents français du mot gender en 2005. « L’utilisation croissante du mot genre dans les médias et même les documents administratifs, lorsqu’il est question de l’égalité entre les hommes et les femmes, appelle une mise au point sur le plan terminologique…Or, en français, le mot sexe et ses dérivés sexiste et sexuel s’avèrent parfaitement adaptés dans la plupart des cas pour exprimer la différence entre hommes et femmes, y compris dans sa dimension culturelle, avec les implications économiques, sociales et politiques que cela suppose. La substitution de genre à sexe ne répond donc pas à un besoin linguistique et l’extension de sens du mot genre ne se justifie pas en français ».

Les dictionnaires.

Que disent les dictionnaires à propos de la traduction de « gender » vers le français ?

En anglais « gender » signifie aussi bien « genre » que « sexe ».  Par exemple

  • Harrap’s indique : to agree in gender, s’accorder en genre ; the male/female gender, le sexe masculin/féminin ; it is not a question of race or gender, ce n’est pas une question de race ou de sexe.
  • Pour le dictionnaire Collins, gender differences : les différences entre les hommes et les femmes, gender relations : les relations entre les hommes et les femmes, gender equality : l’égalité des sexes.
  • Babylon (logiciel de traduction) : gender differences : différences entre les sexes, gender relations : relations de genre, gender equality : égalité entre les sexes.

Sur les sites officiels.

Une visite sur les pages de site officiel bilingue, comme le Conseil de l’Europe, montre que de façon usuelle le« gender » n’a pas pour équivalent systématique « genre ». Ainsi cette page intitulée « Gender equality » a pour équivalent en français« Égalité entre les femmes et les hommes ». Même remarque pour le site du Québec où la page « Gender equality » a pour version française «Égalité des sexes ». On pourrait multiplier les exemples sur les sites officiels qui montrent qu’il n’y a pas nécessairement opposition entre genre et sexe.

Revue de presse de langue anglaise.

Un autre exemple de l’actualité illustre ce fait. Dans quelques jours aura lieu en Grande Bretagne la naissance du premier enfant de William et Kate. La question que tout le monde se pose, depuis longtemps déjà, est bien sûr : fille ou garçon ? En réalité cette formulation est plutôt la version française pour savoir quel sera le sexe de l’enfant. La presse britannique formule la question différemment.

Ainsi le Huffinhgpost Canada titre “Did Kate Drop A Big Hint About Baby’s Gender?” ( Kate a-t-elle dévoilé un indice important sur le sexe de l’enfant ?) article publié dans le dossier intitulé « Kate Middleton Baby Gender ». Ou encore « Bets On Royal Baby Gender Take Off » (les paris sur le bébé royal décollent).

De son côté le Mirror préfère « Kate Middleton baby: Prince Harry reveals sex of Duchess of Cambridge’s baby”.

Pour The Times “The Duke and Duchess of Cambridge go into the last weeks of her pregnancy without knowing the sex of the baby, royal sources have confirmed”.

A la BBC : “William and Kate ‘don’t know’ royal baby’s sex”.

Le Daily Mail : dans le titre “William and Kate really DON’T know the sex of their baby” et dans le texte “…they do not want to know their baby’s gender”.

Le Telegraph fait coup double en une seule phrase “Americans are snapping up royal “gender-reveal” scratch cards, which predict the baby’s sex, featuring the words: “Prince or Princess, what will it be? Scratch the carriage and you will see!”[1]

Alors ?…

Évidemment le bébé n’étant pas encore né on mesure bien que la dimension sociale de son sexe n’a pas de réalité. Finalement, genre et sexe sont-ils deux concepts aussi différents que cela ? Ne serait-ce pas aussi, dans une certaine mesure, vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes ?


[1] « Les Américains sont en train de lancer des cartes à gratter royales « révélateur de sexe», qui prédisent le sexe du bébé, comportant les mots: «prince ou princesse, qu’est-ce que ce sera? Grattez et vous verrez! »
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :